______________________
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Guide du Lyonnais-Dauphiné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kernos

avatar

Nombre de messages : 1401
Age : 32
Localisation IG : Die
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Le Guide du Lyonnais-Dauphiné   3/9/2008, 01:35

Citation :
Bienvenue en Lyonnais-Dauphiné



Armes: "Ecartelé : en 1 et 4, de gueules au lion d'argent et au chef cousu d'azur chargé de trois lys d'or, qui est de Lyonnais ; en 2 et 3, d'or au dauphin d'azur crêté, barbé, loré, peautré et oreillé de gueules, qui est de Dauphiné"

Devise: "Sainct-Georges et Dalphiné!"

Afin de mieux vous repérer lors de votre séjour en notre Duché, voici un petit guide pratique des nos institutions.

Le Castel de Lyon

Notre belle capitale de Lyon, siège du pouvoir ducal, abrite en son sein la plupart de nos institutions officielles. Située au confluent du Rhône et de la Saône, entre le Massif Central et les Alpes, la ville de Lyon est un véritable carrefour permettant de relier la Bourgogne au Nord et le Bourbonnais-Auvergne à l'Ouest. Elle marque aussi l'entrée de notre Duché et ouvre aux voyageurs la route permettant d'explorer les terres dauphinoises.

Nombreux furent ses noms et surnoms au cours de l'Histoire: "Lugdunum" ("colline de Lug") et Capitale des Gaules sous la domination romaine, Loudun au VIIIe siècle, "Lion" puis "Lyon" au XIIIe siècle, ou "Liyon" en langue romande, le parler vernaculaire du Lyonnais; mais quelques soient les époques ou les appellations de notre capitale, elle eut toujours un grand rayonnement et un rôle d'importance dans l'histoire du Royaume et même de l'Europe.


  • Les portes de la ville:
    Le quartier Saint-Paul marque l'entrée nord de Lyon. C'est par cette partie que les voyageurs venus par la route de Mâcon et par celle de Montbrisson, entrent dans la capitale. Y sont affichés les annonces du Conseil, ainsi que nos textes de lois, et sert aussi de lieu d'accueil des émissaires souhaitant rencontrer le Conseil Ducal ou bien nos fonctionnaires d'Etat.

  • Le Palais Sainct-Pierre:
    Le Palais Sainct-Pierre, situé dans le quartier de la Presqu'île, au bord de la place des Terreaux, est un ancien couvent aujourd'hui consacré à la culture et à l'Art. Le Palais abrite la Grande Bibliothèque où sont entreposés nombreux ouvrages appartenant aux collections ducales, traitant de sujets diverses allant des parchemins sur les us et coutumes, jusqu'aux manuels militaires en passant par ses fameux recueils de poésies venues des quatre coins du Royaume. Vous pourrez également y admirer les peintures et tapisseries qui en égayent les murs, notamment celles du peintre savoyard Pietro Montevecchio, et si vous décidez d'empreinter la galerie ducale jouxtant la bibliothèque, vous aurez la chance de voir un panneau et une tapisserie retraçant les exploits de la Compagnie "Mont Aiguille" lors de la campagne de Bretagne de l'an 1455

  • La Colline de Fourvière:
    A l'Ouest de Lyon, sur la rive opposée de la Saône, s'élèvent la Colline de Fourvière, haut lieu de l'histoire de la capitale. C'est en son sommet que les Romains bâtirent Lugdunum, dont les ruines de l'ancien forum et du théâtre antique restent encore visibles de nos jours. Actuellement, la colline est le siège de quatre des plus honorables institutions du Lyonnais-Dauphiné:
    ° L'Hospital du Pont du Rhône, où puissants seigneurs comme humbles paysans peuvent recevoir soins et assistances par les apothicaires et médecins ducaux.
    ° L'Eglise de Lyon, bien qu'il serait plus approprié de parler d'une des églises de Lyon, voir d'une des églises de Fourvière, étant donné que plusieurs lieux de culte ont été édifiés en son sommet, ce lieu accueil l'ensemble du clergé lyonnais-dauphinois et sert également à certaines cérémonies particulières comme les anoblissements et les enterrements.
    ° L'Office d'Arme est le siège de l'Hérauderie du Lyonnais-Dauphiné. On peut y consulter le nobiliaire, ainsi qu'une partie des registres des fiefs recensés et autres traités sur l'héraldique.
    ° Le Théâtre Antique, symbole de la gloire passée de l'Empire de Rome, sert aujourd'hui de lieu de réunion aux nobles et aux honorables sujets du Lyonnais-Dauphiné. L'entrée est terriblement bien règlementée et surveillée afin de ne point troubler la sérénité des éminents membres de notre duché.


  • Le Couvent des Cordeliers:
    Au bord du Rhône, dans le quartier Est de la presqu'île de Lyon, se situe le Couvent des Cordeliers qui a donné son nom à cette partie de la cité. Autrefois lieu de vie des frères mineurs, les bâtiments conventuels ont été depuis aménagés pour accueillir l'Université du Lyonnais-Dauphiné qui comprend une faculté de médecine, l'institut d'Etat, l'académie militaire et la faculté de théologie "Frère Nicolaïde", du nom du saint éponyme, également surnommé "Frère Nico", grande figure de l'Ordre Franciscain et de l'Eglise Aristotélicienne.

  • La Maison de Roanne:
    Sur la rive droite de la Saône, aux pieds de la colline de Fourvière, s'élève la Maison de Roanne, palais de la justice ducale où se réunissent magistrats, avocats du dragon et greffiers pour la préparation des procès engagés par la Justice dauphinoise. Les visiteurs n'ont accès qu'à la salle des archives où une grande partie des minutes de procès y est conservée depuis l'an 1454.


D'autres institutions sont également situées à Lyon, comme la Prévôté du Lyonnais-Dauphiné logée à la Caserne de Belle-Cordière, ou le Palais Ducal de Pierre-Scize, siège du pouvoir du Gouverneur et de son Conseil, mais nombreux sont les gardes y interdissant l'entrée aux visiteurs et aux simples curieux.

Le Domaine de Mercurol

Petit fief situé non loin du Rhône, à près de six lieues du nord de Valence, Mercurol est le siège de la diplomatie du Lyonnais-Dauphiné depuis 1454. Le Domaine s'étant sur plusieurs centaines d'acres et accueil de nombreux pieds de vignes, ainsi qu'un magnifique verger et plusieurs jardins où les ambassadeurs venus de toutes les régions du Royaume de France et même d'au-delà peuvent se promener à loisir. Au centre du parc, se dresse un imposant castel où sont installés les nombreuses ambassades tenues par le Duché à travers le Royaume et les autres Etats d'Europe, ainsi que les locaux de l'administration diplomatique.

  • Le Pavillon d'Accueil de Mercurol:
    A l'entrée du domaine, protégé par une vaste enceinte, se situe le pavillon d'accueil de Mercurol. Dans ce grand salon, relié aux différentes ailes de l'édifice, les ambassadeurs venus de l'extérieur peuvent s'y reposer en attendant l'arrivée de leurs hôtes qui se feront un plaisir des les recevoir et de les guider à travers le dédale des couloirs. On y trouve également plusieurs informations pratiques, comme la géographie du Duché, la composition du Conseil, mais aussi le nom des maires des sept villes composant le Lyonnais-Dauphiné et d'autres choses encore.

  • La Taverne "le Sceau Rompu":
    Au rez-de-chaussée, vous trouverez également l'un de lieux les plus animés de Mercurol, la Taverne "le Sceau Rompu" où se retouvent ambassadeurs et émissaires pour discuter et se détendre devant un bon verre ou une collation. L'ambiance y est détendu, le cadre agréable et la carte bien fournie.

  • Le Bureau des Archives
    Ici sont entreposés les différents traités en vigueur, scellés par le Lyonnais-Dauphiné. Classés par genre, ils sont disponibles à la lecture pour tous, simple visiteur de passage comme noble représentant d'un Etat étranger.



L'Abbaye de Saint-Antoine

Située à mi-chemin entre Valence et Grenoble, dans le pays du Viennois, l'Abbaye de Saint-Antoine, et le bourg qui l'entoure, accueillent depuis plusieurs années, l'ensemble du Clergé Dauphinois, ainsi que les fidèles aristotéliciens venus des Provinces ecclésiastiques de Vienne et d'Embrun pour s'entretenir avec les ministres du culte.

  • Palais Archiépiscopal de Vienne:
    L'Archidiocèse de Vienne, en lui-même, regroupe sous son autorité les paroisses de Valence, de Vienne et de Belley (Savoie). C'est en son palais que les visiteurs pourront rencontré l'Archevêque Métropolitain ainsi que les membres du clergé dépendant de son autorité.

  • Palais Épiscopal de Die
    Le Diocèse de Die, dépendant la Province de Vienne, ne comprend que la seule paroisse dioise. Vous y trouverez le bureau de l'évêque suffragant et celui du clergé diois.

  • Bureau de la paroisse de Montélimar
    La paroisse de Montélimar est une exception en Dauphiné, puisqu'elle est la seule église dépendant d'une province étrangère, celle d'Avignon, en Provence. Vous pourrez y rencontrer le personnel ecclésiastique montilien.

  • Palais Archiépiscopal d'Embrun

Seconde province ecclésiastique couvrant les terres dauphinoises, l'Archidiosèse d'Embrun comprend les paroisses de Briançon et d'Embrun. Depuis peu, un nouveau Palais épiscopal a été ouvert, où le visiteur pourra faire la rencontre du clergé embrunais et briançonnais.

Province Ecclésiastique de Lyon

La Province de Lyon couvre à la fois terres de France et terres d'Empire, s'étendant sur pas moins de six provinces laïques: le Lyonnais-Dauphiné, le Bourbonnais-Auvergne, la Savoie, la Franche-Comté, la Bourgogne et la Champagne. L'Archevêque Métropolitain de Lyon a sous sa responsabilité douze paroisse dont une seule sise en Lyonnais-Dauphiné, celle de notre capitale.

Le Castel de Grenoble

Au coeur des Alpes françoises, à la croisée des vallées de l'Isère et du Drac, se situe la seconde capitale des Dauphins: Grenoble. Bordée de trois imposant massifs montagneux, celui de la Chartreuse au Nord, celui de Belledonne à l'Est, et celui du Vercors au Sud, la ville est un carrefour entre Haut et Bas Dauphiné et la Savoie. Contrôlant le seul pont permettant de franchir le cours de l'Isère, Grenoble est un point stratégique de premier ordre pour qui veut surveiller le passage des Alpes, c'est pourquoi le Lyonnais-Dauphiné y a installé son ost.

Fondée par les Allobroges qui l'avait nommé "Cularo", se furent les Romains qui firent de ce petit bourg une cité rayonnante, notamment au IVe siècle quand l'Empereur Flauius Gratianus l'éleva au rang de cité en remerciement de l'accueil que les habitants de Cularo lui firent. La ville prit alors le nom de "Gratianopolis" ("cité de Gratien"), qui se transforma en "Graignovol" puis "Grenoble", "Grenôblo" en romand ou "Grenobla" en occitan, après la signature du Traité de Romans, la terminaison "Noble" faisant référence au nouveau propriétaire du Dauphiné, le Roy de France.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Guide du Lyonnais-Dauphiné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Informations sur le Lyonnais-Dauphiné
» Coutumier du Lyonnais-Dauphiné
» Lyonnais-Dauphiné - Traité frontalier - 14.06.1456
» Traité d'Ambassade avec le Limousin et la Marche
» Guide de l'INPES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Mercurol :: Pavillon d'accueil :: Pavillon d'accueil des ambassadeurs :: Annonces et Informations importantes-
Sauter vers: